Press "Enter" to skip to content

Engagement de l’AS dans le cadre de la journée internationale de la femme

Dans le cadre de la journée de la femme 2018, l’association sportive du LFT s’est engagée pour participer et contribuer au mouvement international à 2 niveaux:

  • sur le plan sportif, en co-organisant et en participant au tournoi international de rugby féminin de l’océan indien, initiative originale de l’association Pachamama
  • sur le plan citoyen, en organisant au sein du LFT avec les élèves du bureau de l’AS, une conférence débat sur le thème de l’égalité et des droits de la femme à Madagascar, en France et dans le monde

Tournoi International de rugby féminin de l’Océan Indien

Une présence d’équipes féminines de plus en plus forte

Depuis l’édition 2016 du Tournoi de Rugby de l’Océan Indien (T.R.O.I) organisé au LFT, les filles ont fait leur apparition au sein d’équipes mixtes dans la catégorie moins de 13 ans (U13). En 2017, la catégorie fille des moins de 18 ans (U18) vivait son premier tournoi au Kenya, au Lycée Français D. Diderot de Nairobi.

L’édition 2018 continue de voir la représentation féminine croitre sur la zone puisque la catégorie féminine des moins de 15 ans (U15) rejoignait pour la première fois la compétition au sein d’un tournoi exclusivement dédié aux jeunes filles.

Développement du rugby sur la zone, la place du LFT

Le Rugby « vit » très bien sur la zone Océan Indien – Afrique Australe et la parité dans un sport fortement connoté « masculin » s’observe pleinement aujourd’hui. Ce développement a lieu depuis 2015 avec une augmentation constante du nombre de catégories et donc du nombre des délégations venues des pays de l’océan indien et de l’Afrique australe.

Dans ce mouvement, le LFT occupe une place de choix, non seulement dans le domaine de l’organisation mais également au niveau des résultats. En effet, malgré l’augmentation du nombre d’équipes, les élèves du LFT n’ont jamais fait moins bien qu’une 3ème place.

Le tournoi féminin 2018

Le tournoi, organisé conjointement par l’association Pachamama et le LFT, s’est déroulé sur les stades « des cheminots » et Mahamasina de Tananarive les 16 et 17 mars 2018.

La compétition a été dominée par les joueuses des équipes Malgaches invitées, notamment les enfants de l’Ovale. Voilà qui saura renforcer nos partenariats et actions de coopération.  Le LFT les rencontre souvent mais ne réussit pas encore à les battre. Attention toutefois, nous sommes à présent très proches !

Comme toujours, en marge des résultats et classements, les enseignants et accompagnateurs des différentes délégations n’ont pas manqué de relever que le niveau des joueuses s’était considérablement élevé, que l’engagement avait été total, illustrant au propre les qualités combatives des participantes.

La formule « hébergement » des différentes délégations en famille d’accueil connait toujours le même succès et ce grâce à tous les parents d’élèves qui en acceptent la charge et / ou en reconnaissent les bénéfices. Nous renouvelons nos remerciements à leur égard.

Plus égoistement, les enseignants EPS, les joueuses et le public du LFT auront vécu de formidables émotions avec les remontées dans le classement des U18 et les deux podiums décrochés dans les deux catégories.

Merci à toutes les championnes ayant fait le déplacement, merci à tous les enseignants ayant oeuvré pour que cela soit possible !

Classements des compétitions

A l’issue des 2 journées de compétitions féminines, voici les classements

En moins de 15 ans (U15)

  1. Les Enfants de l’ovale (EDO), Madagascar et RCTS Pachamama, Madagascar (ex-aequo)
  2. Lycée Français de Tananarive, Madagascar
  3. Collège Passamainty, Mayotte.
  4. Lycée Français D. Diderot, Nairobi, Kenya
  5. Collège Terres Saintes, Saint-Pierre, La Réunion

En moins de 18 ans (U18)

  1. Les Enfants de l’ovale (EDO), Madagascar
  2. Lycée Français de Tananarive, Madagascar
  3. Lycée G. Brassens, Sainte-Clothilde, La Réunion
  4. RCTS Pachamama, Madagascar
  5. Lycée Français D. Diderot, Nairobi, Kenya

L’album photo de la compétition a été posté sur la page Facebook de l’Association Sportive du Lycée Français de Tananarive.

Conférence débat « Ouvrir la voie » au LFT

Ce tournoi 2018 était donc l’occasion de sensibiliser l’opinion sur la condition féminine à Madagascar, avec le sport comme levier principal. L’association Pachamama menait des actions d’accompagnement sanitaires et de dépistage dédiées aux femmes durant toute la semaine et levait parallèlement des fonds utiles à la construction d’un centre de soins.

Le LFT avait la charge de gérer les aspects sportifs du tournoi et d’organiser une conférence-débat sur le thème de l’égalité et des relations hommes-femmes. Cet évènement a eu lieu le vendredi 16 mars 2018 dans l’amphithéâtre du LFT. Plus de 150 personnes étaient présentes et ont pu apprécier la qualité du débat et des interventions, la pertinence des moments de culture et de divertissement, le travail impressionnant de préparation et d’animation réalisé par les élèves du bureau de l’AS pour faire vivre cet évènement pendant près de 2 heures.

Engagement du bureau de l’AS

Le bureau de l’A.S trouvait dans la préparation et l’animation de la conférence du vendredi 16 mars au soir un terrain d’exercice à la hauteur de son appétit en matière évènementielle. La liste des tâches réalisées et des rôles occupés par 14 lycéens.nes du bureau fut variée:

  • conception de l’affiche de la conférence
  • imagination des intermèdes et transitions artistiques
  • conception et confection de certains supports décoratifs
  • montages vidéo et photos illustrant les débats
  • coordination de cet ensemble avec la régie son et lumière
  • préparation des thématiques et questionnements permettant d’animer la conférence
  • orientation et placement du public
  • couverture photos et vidéos de l’évènement
  • préparation et gestion des interviews post conférence
  • et bien sur animation des débats et échanges

Des invités pour éclairer le débat

Quatre invités avaient été choisis avec trois préoccupations majeures couvrant la question des relations hommes-femmes. Ainsi les éclairages proposés devaient pouvoir:

  1. interroger les points de vue d’hommes et de femmes
  2. provenir d’univers différents (littéraire, politique, entreprise et associatif)
  3. trouver des ancrages multi culturels (malgaches – français – internationaux)

Nous ont fait l’honneur d’être présents et d’éclairer les débats

  • Mme Sylvia Pagès-Bessié, présidente d’honneur de l’association « Entreprendre au féminin Océan Indien », chef d’entreprise et conseillère économique à la présidence de la République
  • Mme Kemba Ranavela, chroniqueuse
  • M. Andrzej Rogulski ,conseiller de coopération et d’action culturelle et directeur de l’institut français de Madagasca
  • M. Jean François Tordo, ancien capitaine et joueur de l’équipe de France de rugby à XV, fondateur et président de l’association Pachamama, les piliers de la terre

Des animations théâtrales

En guise de pauses ou d’intermèdes aux débats, des lycéens du club d’éloquence et de l’option théâtre ont pu faire état de leur talent avec des animations sur le thème de l’engagement citoyen ou du combat à livrer aux stéréotypes en tous genres. Ils ont su à leur tour divertir autant qu’interroger en faisant preuve de justesse et maturité.


Le bureau d’AS adresse ses plus sincères remerciements:

  • aux invités pour leur disponibilité et la qualité des interventions
  • Mme Eva Dallak pour son expertise et sa disponibilité
  • Mme Genillon pour son implication sans faille au sein du bureau
  • Mme Hella Féki, Mme Agnès Loreto, Mme Aurélie Mauffrey, Mme Inchia Abbasbhay, M. Patrice Rosenberg, M. Erick Andrianjafitrimo, pour leur aide et soutien dans la préparation de cette conférence
  • Les élèves, Imanol Fressinaud, Thibaud Boto, Anais Ficini, Jules Castera, Christophe Couture et Paul Carsalade pour leurs animations respectives

Bravo à Mattéo Pinchon-Falcone, Diane Sigogneau, Rachel Ramanantsoa ainsi qu’à Léa Metz, Lova Rouglan et Kevin Ratefys.


Elèves du Bureau AS mobilisés : Jade Bersia – Nora Karroum – Anais Magliocco – Alix Filipkowski – Noa Libaud – Le Ah Soh – Ryan Ferengia – Sandrine Raniriharinosy- Lee Zoe Konrad – Iris Lemoine – Laetitia Brenda Ramanantsoa- Carla Rasamoely – Anayah Nato – Jeanne Marie Davatchi.

Enseignants: Philippe Cachat, Stéphane Hermellin  et Ingrid Genillon


Be First to Comment

Laisser un commentaire